Valorisation de la langue française : sept ans de travail pour le comité du Cégep de la Gaspésie et des Îles

 

En 2020, la revue Correspondance demandait à Mme France Cayouette, enseignante en langue et littérature au campus de Carleton-sur-Mer aujourd’hui à la retraite, de faire le bilan des sept années de travail du comité de la valorisation de la langue française (CVLF) du Cégep. Publié le 9 mars dernier, cet article fait un tour d’horizon des nombreux outils et des réflexions qui façonnent aujourd’hui la promotion du français dans notre établissement.

Par son implication comme répondante locale et institutionnelle du dossier du français (repfran), France Cayouette a été au premier plan du chantier mené par le CVLF, chantier qu’elle juge collectif. Ce travail d’équipe a notamment permis au CVLF de travailler sur divers fronts, de mener des réflexions plus globales et de développer des outils qui aident l’ensemble de la communauté collégiale du Cégep de la Gaspésie et des Îles à s’approprier cette valorisation du français. Nommons, à titre d’exemple, la trousse de correction, les guides de rédaction et l’accompagnement du personnel qui désire améliorer ses compétences rédactionnelles.  

Cette vitrine offerte par la revue Correspondance est une marque de reconnaissance et témoigne de l’ampleur et de la qualité du travail accompli par l’équipe du CVLF. Depuis 2013, c’est plus de 20 personnes qui ont travaillé à ce comité. Plus encore, pour Mme Cayouette, si le chantier de la valorisation du français a connu un tel succès, c’est grâce à l’implication de l’ensemble de la communauté collégiale, qui inclut tant les membres du personnel que la communauté étudiante.

Pour consulter l’article : S’engager ensemble pour la langue : le bilan du Cégep de la Gaspésie et des Îles après sept ans de travail d’équipe.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles tient à féliciter sincèrement l’ensemble des personnes ayant travaillé à la valorisation du français au Cégep.