Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

La puissance de la joie

 

Auteur : Frédéric Lenoir

« Plus intense et plus profonde que le plaisir, plus concrète que le bonheur, la joie est la manifestation de notre puissance vitale. La joie ne se décrète pas, mais peut-on l'apprivoiser ? La provoquer ? La cultiver ?

Lire la suite...

Le chemin montant : poèmes

Auteur : Gilles Vigneault

« Un nouveau recueil de poèmes, inédits, de Gilles Vigneault nous fait entendre la voix du poète aussi assurée, aussi fraîche qu’au premier jour. Parfois proches de la chanson ou du conte, parfois pure poésie, ces textes sont tout à la fois confidences, souvenirs, méditations sur l’écriture et, surtout, une invitation au lecteur d’éteindre les écrans «pour voir le jour s’allumer / Pour entendre des merveilles».

Lire la suite...

Avalez le crapaud! : 21 bons moyens d'arrêter de tout remettre au lendemain, pour accomplir davantage en moins de temps

 

Auteur : Brian Tracy ; traduction, Marie-Andrée Gagnon.

 

« On n'a jamais assez de temps pour faire tout ce qui figure sur sa liste de tâches, et on n'en aura jamais assez non plus. En fait, les gens qui connaissent le succès n'essaient pas de tout faire. Ils apprennent à se concentrer sur les tâches les plus importantes et veillent à ce qu'elles soient accomplies. Selon un vieil adage, si vous commencez chaque journée en avalant un crapaud vivant, vous aurez la satisfaction de savoir que c'est probablement la pire chose que vous aurez à faire de toute la journée.

Lire la suite...

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres. Livre premier

 Auteur : Emil Ferris ; traduit par Jean-Charles Khalifa

« Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, admire les fantômes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s’imagine même être un loup-garou : plus facile, ici, d’être un monstre que d’être une femme. Le jour de la Saint-Valentin, sa séduisante voisine, Anka Silverberg, se suicide d’une balle dans le coeur. Mais Karen n’y croit pas et décide d’élucider cette mort suspecte. Elle va vite découvrir qu’entre le passé d’Anka dans l’Allemagne nazie, son propre quartier prêt à s’embraser et les drames tapis dans l’ombre de son quotidien, les monstres, bons ou mauvais, sont des êtres comme les autres, ambigus, torturés et fascinants.

Lire la suite...

Une femme regarde les hommes regarder les femmes

Auteur : Siri Hustvedt ; essai traduit de l'américain par Matthieu Dumont

 

« Siri Hustvedt, fidèle à son engagement envers la cause des femmes, analyse ici la nature et les implications du regard, bien souvent manipulateur, voire prédateur, que les artistes de sexe masculin tendent à poser sur les femmes (qu’elles soient “simples” modèles ou elles-mêmes artistes). Mais elle s’attache surtout à identifier les partis pris, conscients et inconscients, qui affectent notre manière de juger l’art, la littérature et le monde en général.

Lire la suite...