Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Autoportrait de Paris avec chat

Auteur :  Dany Laferrière

«On attendait de Dany Laferrière son premier livre d’académicien. Voici qu’il nous donne un chef-d’oeuvre d’école buissonnière. Il y a du texte et il y a des dessins, mais ce n’est pas une bande dessinée. Ce n’est pas non plus un roman graphique, c’est un roman-roman, calligraphié et dessiné à la main.

En fait, c’est Paris qui se dépeint ici, avec les mots et les images de Dany Laferrière. Car Paris n’est pas seulement une ville. Paris est une fête, bien sûr, mais c’est également un lieu dans la littérature, un espace de fiction. Paris est « la ville où il y a le plus de livres au monde ».

Les écrivains des quatre coins de la planète convergent vers Paris, hantent ses rues, ses cafés. Et les écrivains du passé y sont toujours vivants. Nous parcourons les rues avec Léon-Paul Fargue et Gérard de Nerval. À Saint-Germain-des-Prés, nous nous attablons avec quelques-uns de ces romanciers d’Amérique latine qui ont fui la dictature. À notre gauche, Borges dialogue avec Montaigne. Aimé Césaire, Damas et Senghor se disputent au sujet de la négritude. Sartre se brouille avec Camus et découvre Frantz Fanon.

À Clichy, Henry Miller flotte dans sa baignoire. Place de la Sorbonne, c’est François Villon qui rappe en compagnie de Doc Gynéco et de MC Solaar, tandis qu’au Ritz John Updike interviewe Coco Chanel pendant qu’Hemingway se soûle au bar.

Mais Dany Laferrière quittera quand même brièvement la grande fête parisienne pour faire un détour d’abord par Montréal, puis par Haïti, à Petit-Goâve, où il est attendu. En effet, avant d’entrer sous la Coupole, ne fallait-il pas qu’il rende l’ultime visite à Legba, le dieu des écrivains, celui qui sépare le monde visible du monde invisible ?

Quant au chat, qu’est-ce qu’il vient faire là-dedans ? Vous lui demanderez vous-même. Vous verrez, il n’a pas la langue dans sa poche.»

www.editionsboreal.qc.ca/

Classé sous la cote : 843/.914 L162a

6000000339

Lire la suite...

Mesures et incertitudes en laboratoire

Auteur : Éric Laflamme

Collaborateurs :  Alexandre Beausoleil et Benoît Villeneuve

« Une manière unique de couvrir les notions requises pour la réalisation d’activités en laboratoire!

Abondamment illustré, le manuel aborde la matière de façon progressive et conviviale.

La structure est logique et le contenu, judicieusement gradué : introduction au vocabulaire de base utilisé en sciences expérimentales; utilisation de différents instruments de mesure courant en sciences et évaluation de leur incertitude; propagation de l’incertitude lors de mesures indirectes; évaluation de l’influence du contexte expérimental sur l’incertitude d’une mesure; présentation et analyse des résultats; calcul des incertitudes à l’aide d’une méthode statistique; tests statistiques permettant de vérifier une hypothèse; rédaction d’un document présentant les résultats d’une expérience scientifique.

Modappi offre:

Pour les enseignantes et les enseignants, un outil d’évaluation proposant du contenu pédagogique facile à adapter et à partager;

Pour les étudiantes et les étudiants, un outil d’apprentissage rétroactif permettant de maîtriser les notions de base en sciences expérimentales avant de faire les laboratoires en classe. »

www.fideseducation.ca/

Classé sous la cote : 507.8 F164m

6000000285

Lire la suite...

Le miracle Spinoza : une philosophie pour éclairer notre vie

Le miracle Spinoza : une philosophie pour éclairer notre vie

Auteur : Frédéric Lenoir

«Frédéric Lenoir met en lumière le parcours exceptionnel de Spinoza, philosophe hollandais du XVIIe siècle, en s’attachant à montrer comment celui-ci nous aide à vivre en proposant une éthique fondée sur la connaissance de soi qui vise à nous conduire à la joie parfaite.

Banni de la communauté juive à 23 ans pour hérésie, Baruch Spinoza décide de consacrer sa vie à la philosophie. Son objectif  ? Découvrir  un bien véritable qui lui  «  procurerait pour l’éternité la jouissance d’une joie suprême et incessante.  » Au cours des vingt années qui lui restent à vivre, Spinoza édifie une œuvre révolutionnaire. Comment cet homme a-t-il pu, en plein XVIIe siècle, être le précurseur des Lumières et de nos démocraties modernes  ? Le pionnier d’une lecture historique et critique de la Bible  ? Le fondateur de la psychologie des profondeurs  ? L’initiateur de la philologie, de la sociologie, et de l’éthologie  ? Et surtout, l’inventeur d’une philosophie fondée sur le désir et la joie, qui bouleverse notre conception de Dieu, de la morale et du bonheur  ?  

A bien des égards, Spinoza est non seulement très en avance sur son temps, mais aussi sur le nôtre.  C’est ce que j’appelle le «  miracle  » Spinoza.»  F.  L.

www.fayard.fr/

Classé sous la cote : 199.492 S758 YL

6000000289

Lire la suite...

Le brunissement des baleines

Auteur : Boucar Diouf

Boucar Diouf est humoriste et auteur, mais ce que peu de gens savent, c’est qu’il est titulaire d’une maîtrise et d’une attestation d’études approfondies à la faculté des sciences de l’Université de Dakar, et qu’il a fait une thèse de doctorat en océanographie sur l’adaptation des poissons au froid à l’Université du Québec à Rimouski. Nous le connaissons depuis quelques années pour ses spectacles à la fois hilarants et tendres où se mêlent traditions africaine et québécoise à travers de nombreux proverbes, contes, anecdotes et musique.

Le brunissement des baleines blanches est une fiction racontant les tribulations de Globi, une femelle bélouga qui souhaite sauver sa famille de la pollution du Saint-Laurent. Préoccupée par le cancer qui ronge sa mère, elle décide de quitter les eaux polluées du grand fleuve pour rejoindre les mers du sud. Mais incapable de garder le cap pendant son escapade, elle échoue sur une plage de la Nouvelle-Angleterre. Secourue par des biologistes, elle se retrouve quelques jours plus tard nageant dans un aquarium avec un vieux phoque retraité du cirque, nommé Jo Groenland. Le phoque, qui a toujours rêvé de retourner dans la nature, lui propose un stratagème qui leur permettra de prendre le large. Signée Jo Groenland, cette mise en scène digne des plus grands spectacles leur redonnera la liberté ! De retour dans l’estuaire, l’artiste réalise à son tour que la vraie vie d’un phoque n’est pas aussi simple qu’il l’imaginait.

 

http://lesintouchables.com/

Classé sous la cote : 848.92 D595b

6000000298

Lire la suite...

L’heure mauve

Auteur : Michèle Ouimet

Pourquoi ne pas opter, si on peut se les payer, pour le confort et la facilité ? Repas fournis, fauteuils de cuir blanc cassé dans le hall, vue imprenable sur le mont Royal, cela ne vaut-il pas mieux que de s’échiner à entretenir une maison ? C’est ce que croit Jacqueline Laflamme, grand reporter à la retraite, lorsqu’elle emménage au Bel Âge, élégante résidence pour « personnes âgées » à Outremont.

Le hic, c’est qu’il y a des règles dans une résidence. On ne peut pas, par exemple, s’asseoir avec qui on veut pour les repas. C’est ainsi que Jacqueline ne mange pas à la « table des six », qui représente la crème de la crème des pensionnaires.

Et il y a pire. Les atteints. Ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir un cancer et dont l’esprit sombre tranquillement mais irrémédiablement dans les ténèbres de la démence. Ils bavent en mangeant, reniflent, se font dessus. Bref, ils gâchent le plaisir de tout le monde. Est-ce pourtant une raison pour qu’on exige qu’ils soient exclus des repas et des activités de la résidence ? C’est ce que croit Pierre, le juge, qui fait pression auprès de Lucie Robitaille, la directrice de la résidence.

Mais Jacqueline Laflamme ne l’entend pas de cette oreille. Elle a encore ses principes, son sens de la justice, et elle dit non à l’apartheid chez les vieux. C’est donc la guerre qui éclate au Bel Âge. Et la guerre, elle connaît ça !

www.editionsboreal.qc.ca/

Classé sous la cote : 848.9 O934h

6000000296

 

Lire la suite...