Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

mãn

Mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme – enseignante de jour, espionne en tout temps.

Mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable.

Mãn
, c'est l'apprentissage du mot « aimer » pour donner suite à la définition du verbe « vivre » de À toi et à la conjugaison de « survivre » de Ru.
Source : http://www.editions-libreexpression.com

848.92 / T547 X

Lire la suite...

Lorsque le coeur est sombre

Vient un temps dans la vie où le présent n’a presque plus de poids et où l’être ne possède rien de plus précieux ni de plus sûr que le souvenir de ce qu’il a été, de ce qu’il a vécu et de ce qu’il a perdu. Ghislain, un vieux comédien solitaire et à peu près oublié, a décidé de réunir quelques-uns de ses amis de longue date pour un repas au restaurant. Il y aura là Marie-Paule, l’ancienne maitresse restée proche de lui, Yves, le romancier, Luc, le marginal, la jeune Annie, fille d’un ami disparu. Et bien des fantômes. Qu’attend Ghislain de ces témoins de son passé, que veut-il leur annoncer, qu’espère-t-il revivre en leur compagnie, personne ne le sait. Mais tous, sous le coup de cette invitation, sont amenés à penser à lui, à reparcourir eux aussi leur propre existence et à éprouver pour eux-mêmes la fuite du temps, l’approche inexorable de la fin.

Cinq personnages différents qui prennent tour à tour la parole; huit séquences échelonnées sur une seule journée, de dix heures du matin à minuit; une attente qui se met progressivement en place : ce roman est construit avec la rigueur et la simplicité d’une pièce de théâtre.
Source : http://www.editionsboreal.qc.ca

848.9 / A669L

 

Lire la suite...

Une femme aimée

Défendre cette femme... Effacer les clichés qui la défigurent. Briser le masque que le mépris a scellé sur son visage.

Aimer cette femme dont tant d’hommes n’ont su que convoiter le corps et envier le pouvoir.

C’est cette passion qui anime le cinéaste russe Oleg Erdmann, désireux de sonder le mystère de la Grande Catherine. Qui était-elle? Une cruelle Messaline russo-allemande aux penchants nymphomanes? Une tsarine clamant son « âme républicaine »? La séductrice des philosophes, familière de Voltaire et Diderot, Cagliostro et Casanova? Derrière ce portrait, Erdmann découvre le drame intime de Catherine ? Depuis son premier amour brisé par les intérêts dynastiques jusqu’au voyage secret qui devait la mener au-delà de la comédie atroce de l’Histoire.

L’art de ce grand roman transcende la biographie. L’effervescence du XVIIIe siècle européen se trouve confrontée à la violente vitalité de la Russie moderne. La quête d’Erdmann révèle ainsi la véritable liberté d’être et d’aimer.

Source : http://www.seuil.com

848.914 / M2346f

Lire la suite...

Délivrance

Au fin fond de l’Écosse, une bouteille ancienne en verre poli est longtemps restée sur le rebord d’une fenêtre. Personne ne l’avait remarquée, pas plus que le message qu’elle contenait. Un message qui commence par le mot Hjœlp, « au secours », en danois, écrits en lettres de sang…

Envoyée par la police anglaise à Copenhague, la mystérieuse missive atterrit entre les mains de Mørck et de son équipe. Son déchiffrage révèle qu’elle provient de deux garçons qui auraient été kidnappés dix ans plus tôt. Chose étrange : leur disparition n’a jamais été signalée…


Source : http://www.albin-michel.fr

320.01 / C617d

Lire la suite...

Histoire du Parti libéral du Québec : la nébuleuse politique, 1867-1960

Né au cours des années 1870 à la suite de l'entrée en vigueur de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique, le Parti libéral est la plus ancienne formation politique au Québec. Les lecteurs découvriront ici non pas une, mais bien plusieurs histoires. D'abord celle de l'évolution des ailes parlementaires provinciale et fédérale et des relations qu'elles entretiennent entre elles. Michel Lévesque retrace également l'histoire de la machine électorale en s'intéressant à son développement, à ses dirigeants et à son fonctionnement. Une attention particulière est consacrée à l'histoire des clubs politiques ainsi qu'à leurs rôles et leur influence. Enfin, le voile de mystère qui entoure les finances du parti et, surtout, sa caisse électorale est levé pour la première fois.

Détenteur d'un doctorat en histoire, Michel Lévesque a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à Trois-Rivières. Il est l'auteur de À la hache et au scalpel. 70 éditoriaux pour comprendre Le Devoir sous Gérard Filion (Septentrion) et De la démocratie au Québec. Anthologie des débats autour de l'idée de la démocratie de la Seconde Guerre mondiale à la crise d'Octobre (Lux éditeur).

Source : http://www.septentrion.qc.ca

324.27140986 / L662h

Lire la suite...