Le Cégep de la Gaspésie et des Îles concrétise son virage en développement durable

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles est fier d’annoncer qu’il s’est doté de son premier plan d’action en développement durable qui présente des objectifs ambitieux afin de devenir un véritable cégep vert.

Une première étape importante a été franchie alors que toutes ses composantes, soit le Campus de Gaspé, le Campus des Îles-de-la-Madeleine, le Campus de Carleton-sur-Mer ainsi que l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec ont obtenu la certification d’« établissement vert Brundtland ».

« Nos objectifs en matière de développement durable étaient inscrits dans notre planification stratégique. Nous passons maintenant de la parole aux actes. Nous voulons devenir un exemple à suivre et donner un sens véritable à notre slogan des dernières années, ‟un cégep grandeur nature” », indique le directeur général, Yves Galipeau.

Au chapitre des actions, le plan d’action du Collège vise à atteindre une grande diversité d’objectifs :

  • Animation par les comités verts Brundtland dans leur campus respectif pour identifier les mesures les plus porteuses en matière de développement durable et favoriser l’engagement des membres du personnel et des étudiants dans l’instauration d’actions concrètes.
  • Transformation de la majorité des événements se déroulant dans les campus en des événements écoresponsables.
  • Réduction de la consommation de papier dans toutes les composantes du Collège.
  • Comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre dans les différentes composantes du Cégep dans le but d’identifier et de mener des mesures de réduction à la source.
  • Intégration des valeurs du développement durable dans l’enseignement.

Ce premier plan d’action en développement durable s’échelonne sur trois ans et les actions se mettront graduellement en place d’ici 2018. « Le plus intéressant est de constater la motivation des membres du personnel et des étudiants qui prennent part aux actions dans chacun des comités verts Brundtland. C’est cet effort de conscientisation et de mobilisation qui va nous permettre de faire de notre établissement un cégep encore plus vert et durable », de conclure Serge Rochon, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et responsable du comité Cégep vert.