Camille St-Arneault, étudiante en Sciences de la nature au campus de Gaspé, réalise un stage au Yukon

Dans le cadre de son partenariat avec Nergica, le Centre de recherche du Yukon a participé pour la première fois à un échange de stagiaires. Nergica a accueilli Noah Sternbergh, étudiant au Yukon College et assistant de recherche, pendant quatre semaines, tandis que Camille St-Arneault, stagiaire chez Nergica et étudiante au Cégep de la Gaspésie et des Îles, était accueillie par l'équipe Northern Energy Innovation (NEI) du Yukon College.

 

Dans le cadre de son partenariat avec Nergica, le Centre de recherche du Yukon a participé pour la première fois à un échange de stagiaires. Nergica a accueilli Noah Sternbergh, étudiant au Yukon College et assistant de recherche, pendant quatre semaines, tandis que Camille St-Arneault, stagiaire chez Nergica et étudiante au Cégep de la Gaspésie et des Îles, était accueillie par l'équipe Northern Energy Innovation (NEI) du Yukon College.

Le Collège du Yukon s’est associé à Nergica pour le projet de collaboration OPTEN, qui réunit de nombreux acteurs du secteur des énergies renouvelables et qui travaille à résoudre les problèmes courants du secteur. Un élément spécifique du stage concernait l'intégration intelligente des énergies renouvelables et des technologies de stockage dans des micro-réseaux.

Pendant son séjour à Whitehorse, Camille a travaillé sur des solutions visant à réduire la consommation d'énergie aux heures de pointe en hiver. Le printemps dernier, Camille a entendu parler de la recherche énergétique appliquée effectuée au Collège du Yukon lorsque le Dr Michael Ross, titulaire de la Chaire de recherche industrielle du CRSNG sur l'innovation en matière d'énergie dans le Nord du Collège du Yukon, s'est rendu à Gaspé. Enthousiaste de voir à quel point le Yukon s’adaptait au changement climatique, elle s’est également intéressée au réseau d’énergie du Yukon. « J'aime voyager et j'aime apprendre. Lorsque M. Ross est arrivé à Gaspé, il a expliqué que l’énergie fonctionnait différemment dans les territoires du Nord, non seulement physiquement, mais aussi vis-à-vis du travail auprès des communautés. C’est ce qui a piqué mon intérêt », a déclaré Camille St-Arneault. « Les montagnes et mes voyages au Yukon durant mon séjour ont également constitué un bonus intéressant », a-t-elle ajouté.


Pour sa part, Noah a travaillé sur la validation des modèles de l'équipe du NEI, qui analyse les systèmes électriques afin de déterminer l’impact des énergies renouvelables sur le réseau électrique. « Participer à ce programme de recherche m'a permis de m'engager directement dans le domaine qui m'intéresse et de comprendre à quoi ma carrière pourrait ressembler. J'ai rencontré des amis à Gaspé et j'ai pu explorer une nouvelle et magnifique région », déclare Noah Sternbergh.

« Les partenariats avec d'autres institutions collégiales, comme le Cégep de la Gaspésie et des Îles, offrent l'occasion de partager l'expertise entre institutions et de nous aider à créer des solutions pour nos communautés et notre industrie locale. De plus, offrir des opportunités telles que cet échange à nos étudiantes et étudiants permet une expérience unique et peut ouvrir des portes dans le domaine de leur choix et dans leur future carrière », a déclaré le Dr Michael Ross.

Rappelons que Nergica est un centre de recherche appliquée qui stimule l’innovation dans le secteur des énergies renouvelables par le biais de la recherche, de l’assistance technique, du transfert de technologie et du soutien technique aux entreprises et aux collectivités.