Le potager pédagogique du Campus des Îles-de-la-Madeleine remporte le concours Projets d'espoir

C’est le 6 octobre dernier que le projet de potager pédagogique du Campus des Îles-de-la-Madeleine remportait le concours Projets d’espoir, parmi quatre finalistes dans la catégorie « établissement collégial ». Ce concours organisé par la Fondation Monique-Fitz-Bach soulignait l’excellence en éducation au développement durable à travers tout le Québec. Lors du gala de remise des prix, le jury présidé par Laure Waridel a remis neuf distinctions à différents établissements d’enseignement allant du préscolaire jusqu’à l’université.  

Pour Serge Rochon, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine : « Il s’agit d’une très bonne nouvelle! Le potager est un atout important pour les élèves comme pour les membres du personnel et il nous permet de rayonner dans le milieu en permettant d’organiser des activités avec des CPE et d’autres écoles aux Îles-de-la-Madeleine ». En plus des nombreuses activités en lien avec des cours ou des activités parascolaires au Campus, le potager a également permis d’organiser des activités avec des CPE en milieu familial, le service de garde de l’École St-Pierre et le Centre de formation professionnelle et de formation générale aux adultes. Le prix a donc permis de reconnaître le rôle du Campus comme leader en éducation au développement durable dans la région. Le Campus des Îles-de-la-Madeleine est d’ailleurs reconnu comme Établissement vert Brundtland depuis 2011.

 

Le potager pédagogique a été mis en place en 2015 et a été financé par de nombreux partenaires du milieu, dont la Fondation Monique Fitz-Bach en 2016.  Les jeunes du Campus participant à des projets de mobilité internationale s’occupent de l’entretien du potager, des semis jusqu’aux récoltes. Le potager permet d’initier des jeunes de tous âges à l’agriculture écologique de proximité, fournit des légumes frais et écologiques à la cafétéria du Campus et offre un milieu d’apprentissage stimulant pour les élèves des Îles-de-la-Madeleine.

Crédit photo : Josiane Bergeron