Vernissage de l'exposition Des pieds à la tête présentée par les projets parascolaires Talisman et La boîte aux lettres

Le mercredi 7 mai avait lieu le vernissage de l'exposition Des pieds à la tête, fruit des activités d'exploration de la créativité proposées par les projets parascolaires Talisman et La boîte aux lettres. Tous deux axés sur l'expérimentation des processus créatifs, ces groupes en sont à leur deuxième exposition conjointe issue d'une conversation ludique entre deux formes d'art.

 

Cette fois-ci, les jeunes écrivains de La boîte aux lettres étaient invités à donner, au moyen de leurs textes, un cœur aux « personnages » que les artisans de Talisman avaient préalablement dotés de pieds sous forme de collages. Pendant ce temps, ces mêmes pieds servaient de point de départ au groupe de Talisman pour la confection de colliers fantaisistes. Résultat : d'improbables personnages ont pris forme côte à côte dans l'espace, avec en leurs cœurs les mots de jeunes écrivains en devenir. Cette surprenante installation est complétée par l'exposition de suspensions constituées principalement, tout comme les colliers, d'objets trouvés et de créations savamment agencés. Le public est également invité à découvrir les traces des processus créatifs suivis par les jeunes artistes (brouillons raturés, photographies, etc.) et à participer lui-même à l’invention de nouveaux personnages.

Pendant que les quelque 200 personnes massées dans la salle d'exposition entraient de plain-pied dans le délire de formes, de couleurs et de mots auquel elles étaient conviées, les instigatrices de l'activité étaient rayonnantes. Pour Joanie Lemieux, enseignante de littérature responsable de La boîte aux lettres, cette démarche est très riche car les participants ont pu bénéficier d'une opportunité rare d'expérimenter une interaction créative entre deux formes d'art, et ce d'autant plus qu'ils abordent la littérature sans complexes. « Les jeunes auteurs que je côtoie à La boîte aux lettres fonctionnent sur un mode très intuitif. Ils n'ont pas encore été « contaminés » par le vocabulaire des études littéraires. C'est très rafraîchissant pour une enseignante d'être témoin de cette passion naissante chez eux. »

Même enthousiasme du côté de Madeleine Veillet, enseignante en psychologie et responsable de Talisman. « Ce qui m'a le plus touchée, c'est la magie des processus créatifs auxquels j'ai assisté, tous ces liens qui sont apparus par hasard sans qu'on les cherche. Les mots semblent aussi agir comme de petites fléchettes lancées dans l'inconscient, ou encore comme des bougies d'allumage du travail tridimensionnel », ajoute l'enseignante qui dit souhaiter vivement poursuivre la collaboration avec La boîte aux lettres.

Camillia Buenestado-Pilon, l'une des jeunes artisanes de Talisman dont on peut découvrir les pièces dans la cadre de l'exposition, confie avoir adoré cette expérience créative. « C'est la première fois que je réalise un projet artistique d'une telle envergure. J'ai adoré ce sentiment de m'abandonner à un projet plus grand que moi, et le vertige qui l'accompagnait quand j'ai réalisé que je ne contrôlais plus le processus! Toutes ces expériences synesthésiques m'ont fait vivre une véritable épiphanie », ajoute dans un français châtié celle qui se destine à des études de philosophie.

L'exposition Des pieds à la tête est présentée du 8 au 15 mai de 15 h 30 à 18 h et le samedi 10 mai de 13 h à 14 h, au local 319 du pavillon René-Lévesque du campus de Gaspé.